Acces au contenu prive

Cette Société a été officialisée en 1892.,. Elle était en "activité” un peu avant cette date. A savoir :

Fondation de l'Orphéon de Cajarc le 20 janvier 1866 sous le patronage de Ste Cécile. Une société d’orphéoniste, le règlement intérieur déposé à la Préfecture du Lot le 20 mars 1866 et approuvé le 20 avril 1866.

On y relève les noms suivants :

Membres actifs : VAISSIÈRE Albert, Horloger.

  • CADARC Auguste, Cloutier
  • BOURDON Adrien, Cordonnier
  • VAISSIÈRE, Tanneur
  • POURCEL Charles, Tourneur
  • DELPECH Guillaume, Garde Pêche
  • LARRIBE Théophile
  • BRUNIES Henri

Voici la composition du Directoire:

  • Président : Auguste LACARRIERRE, Curé de la paroisse.
  • Trésorier : lean Pierre ROUSTIT, Commissaire de Police.
  • Fournisseur z Auguste BRUSTEAU, Maître d’hôtel.
  • Secrétaire : Emile DELON
  • Moniteur : Ferdinand BONNET, Instituteur Public

Conseillers ou membres du Bureau : Antoine DELMAS, Propriétaire.

  • Achille LAFFERERIE, Cordonnier.
  • Germain GAUTHIER, Charpentier.
  • Gérard MARTY, Cordonnier.
  • Philippe LAUR, Coutelier.

Membres honoraires ( quelques noms ) :

  • DE BLAVIEL Phocion.
  • ROLAND, luge de paix.
  • FRENEULE Vicaire, Forain.
  • BLAVIEL Almeric.
  • DUFOUR Elie.
  • FRÉIAVILLE Pierre.
  • AYRAL Pierre.
  • VAISSIERE Antoine.
  • VAISSIERE Jean.

 

Pour être membre chantant, il fallait avoir une voix juste et de la volonté ! L’engagement coûtait 2 francs et ensuite il fallait payer au trésorier 25 centimes par mois. La tenue de rigueur : une blouse bleue, un béret blanc et une ceinture. Cette troupe chorale donna beaucoup de concerts et vers 1874, peu à peu, diminua de vitalité. A cette date M DUPHÉNIEUX Albert était Maire et, au nom de la municipalité, appela les Frères (écoles chrétiennes) pour assurer la direction de l'école communale située, on le suppose, à l'école maternelle actuelle ou à l'école primaire. Le presbytère servait de classe et, Place de la Libération

alors Place des Acacias ou Place des Oies , servait de cour de récréation.

Outre les activités scolaires, l'école communale avait une Fanfare de 30 exécutants. Elle obtint plusieurs récompenses honorifiques dans les concours.

Cette formation était dirigée par M BACH (y aurait-il un lien ancestral avec les Bach Cajarcois peut-être !!! Bach, rue centrale à Cajarc).

———————————————————————

En 1892, une Assemblée Générale Constitutive mit sur les rails cette musique. Les membres actifs le 18 Septembre 1892 ont adopté les statuts, la dénomination, ALLIANCE CA]ARCOISE et le siège social, Mairie de Cajarc. Ce document authentique est signé de M. Albert DUPHENIEUX, ESPINASSE, ANDRIEU, LAUBARD, COSTES, GARRIGUE, vu et signé par le Préfet de l'époque le 23 Novembre 1893. Il y a aussi des textes de l'époque que vous trouverez dans ce recueil. Une réunion parmi tant d’autres.

Le 4 juillet 1899, ANDRIEU accepte la direction gratuite de la Société en remplacement de M.LESTANG, démissionnaire. Les commissaires élus, COSTES à la place de M ESPINASSE, M. RESSODES était élu secrétaire-trésorier. Il était alloué à M. BRISSEAU Paul une somme de 10 francs par an pour les services de la Société, et à A. M. COSTES, la somme de 50 francs pour leçons de solfège.

Ont siégé les membres présents. Et voilà l’alliance en marche, la locomotive est présente.

Le 7 juin 1897, l'Alliance avait organisé un festival de musique avec la participation des Sociétés de Limogne, Figeac, Villefranche de Rouergue, et Cahors.

Le 10 mai de la même année un concert musical et vocal dans la halle au grain (rez de chaussée, mairie de Cajarc).

De 1910 à 1914, il y a peu de documentation sur la société. On y trouve les noms suivants :

MOTAZ, ANDRIEU, LESTANG, ROQUES Emile, AUSTRUI, BRU F., BRAMEL Vincent, ANDRIEU Louis, PALIS, BARSAGOL, ISSIOT, VIGNES, COUYBES, Robert RAYMOND, CANCE, LUGAND, FLAUJAC, St-AFFRE Clément, etc...

VERNET Louis, médecin, était Maire (1912-1929). Pendant ce premier conflit mondial, la Société a continué ses activités, au ralenti. En 1925-1945, on y trouve comme Président M. ]ules PONS (liquoriste) et M. COUYBA Marius, comme chef de musique. De nombreuses personnes y ont donc participé.

———————————————————————

Ce fut l’ère COUYBA qui marqua les années 1940 de l’Alliance. Cet homme incarnait en même temps un maître d’école fort réputé et un musicien d’une finesse exquise. Il était d’une patience à toute épreuve. Beaucoup de Cajarcois ont cette vision des répétitions et concerts sur la place du foirail (on lui doit la création de la chanson "Adiou Cotzar"). Une artère de notre cité porte son nom.

Il y avait de 30 à 35 musiciens. On y relève VAISSIÈRES E., POURCEL Paul, MIRABEL Georges,

MIRABEL Roger, St AFFRE Clément, CANCE Paul, HENRI Alfred, TANIE, CARDONEL, REY Jean, FRAUCIEL ].M., ESCROUZAILLES, HERRAUT, CASSAYRE. ISSIOT, MASBOU jean, PUEL, BERTY. BACH Jean, VAISSIÈRES Maurice, DESPOUX, DARAY (Pharmacien), CASSAYRE Gabriel, St AFFRE Gilbert, DESPOUX André, COUYBES.

La maladie de M. COUYBA et sa mort privait l'Alliance de son chef. Un homme encore jeune lui succédait, M. MIRABEL Gaston , le papa de M. Guy MIRABEL notre Maire actuel et Conseiller Général, un très grand musicien, mais qui, pour des raisons familiales, devait quitter son poste. A noter qu’entre—temps était dispensé des cours de solfège par Mmes VINCENT et GOUYON et Mme CRUVEILHIER. Cette dernière, que certains d’entre nous ont vu, d’un pas léger et cadencé, la baguette au bout d’un bras leste, entraînant l'Alliance dans un rythme féérique. Cette nouvelle garde, encore vivante et que nous avons la joie de côtoyer M. Marius MARTRES venait bénévolement prêter son soutien efficace.

Nous étions après 1945 et ce fut (les J3) Guy MIRABEL, jojo PISSOURAILLE qui savaient bien faire coïncider "les permissions" avec les sorties de l'Alliance. Que de Cajarcois y sont passés. POURCEL Paul, St AFFRE Gilbert, CALMONT, VAISSIERE, MONTYNE, BACH, TANIE Roger, MASBOU René, RUARO. A noter que M. CONNAC Henri, excellent musicien, a dirigé cette formation jusqu’en 1956-57. Il y avait aussi Gaston BOISSEL et Maurice

———————————————————————

En 1959, un groupe de "fervents de la musique" ont voulu redonner un nouveau départ. M. Guy MURAT était Maire. A ses côtés, cette vieille garde qui a assuré dès le départ l’indispensable et ceci avec peu d’adeptes !!

Sur la pression de Roger TANIE, Arthur LAFFAIRAIRY, MIRABEL Georges, POURCEL Paul, REY Jean, MASBOU Romain, M. MURAT, avec ces quelques personnes, provoqua une réunion d’information à la mairie. C’était le 5 mars 1960. A cette rencontre M. CONNAC, chef de musique, avait fait savoir, ainsi que M. DARAY (pharmacien), trésorier de l’alliance, qu’ils ne pouvaient pour des raisons professionnelles assurer ces fonctions. On aurait bien souhaité que ces deux hommes puissent rester. Y assistaient aussi MIGNOT René, TANIE Lucien, LACAN Edmond, FRANCIEL J.Marie.

 

Le Bureau a été constitué comme suit :

Président d’honneur : M. Guy MURAT, Maire.

Président actif: MASBOU Romain.

Vice-Président : TANIÉ Lucien.

Secrétaire : LAFFAIRAIRY Arthur.

Trésorier : POURCEL Paul.

Chef de musique : Guy MIRABEL, Paul POURCEL.

Moniteurs clairons : Robert ZIMMERMAN, Robert GIMBERT.

Moniteurs tambours : Roger TANIÉ.

Archiviste : Maurice VAISSIERES.

Porte bannière 2 Pierre VIALETTE, Pierre CALMON (suppléant)

Membres d’honneur : Mme jeanne CRUVEILHIER, M. Jean Marie FRANCIEL.

Il y eut des ”recrues", naquit et prospéra une CLIQUE, suivie d’une BATTERIE·FANFARE. Nous étions en 1963. Les répétitions avaient lieu les mardis et samedis. A cette formation il y eut les deux premières “cantinières", Melles ISSALY et TANIÉ. Peu à peu, il y en est venue d'autres. Entre-autres LANDAIS Jacqueline, MASBOU Marie-José, Dominique ROUGEYROLLES. Cet ensemble ouvrit la route et facilita l’arrivée d'un Bataillon de mini-majorettes.

———————————————————————

Nous sommes en 1971. Mme BACAVE et Mme LASSERRE, épouses de gendarmes, lancèrent cette section au sein de l'Alliance. Très vite et avec courage, on a vu notre Bataillon de majorettes défiler avec la Batterie-Fanfare. Mme DOUCET avait rejoint cet ensemble et après le départ de Mme BACAVE, son époux muté dans le cadre de la gendarmerie, Mme Claire VIALETTES et

Mme Nicole PELIGRY sont venues prêter main-forte. Mme LASSERRE nous quittait hélas définitivement. L’ensemble des exécutants de l’Alliance s’était rendu aux obsèques à Moissac.

Ce bataillon de majorettes "LES SIRENES DE CAJARC" était en plein essor. Il faut noter l’aide précieuse de M. et Mme André CARBONN EAUX qui ont rendu les plus grands services.

En tandem, ce groupe et la Fanfare poursuivait le chemin. Robert GIMBERT aidé par Christian

BRAS ont assuré les répétitions après le décès brutal de René MIGNOT.

Et il y eut un jeune de la Clique, Didier VIALETTES, qui assura les répétitions tambours.

M. Marius MARTRES est venu gracieusement chaque samedi après-midi donner des cours de solfège et leçons d’instruments. Cette formation fit beaucoup de sorties à l’extérieur :

  • Prestation en 1975 lors de la visite à Cajarc de Coluche et de Danielle Gilbert.

  • Aux journées Nationales de la M.S.A. à Rocamadour (médaille de bronze de la M.S.A.).

  • L'Alliance prêta son concours lors de la venue à Cajarc de Patrick Sébastien le 18 août 1984.

  • Participation active lors du championnat du monde de hors-bord sur notre plan d’eau, présidé par Georges POMPIDOU, Président de la République Française.

  • Participation à l’Harmonie Juniors des sociétés musicales de Midi-Pyrénées.

  • Bien d'autres récompenses ou trophées obtenus par notre HarmonieBandas (voir témoignage de Pierre ROUCH dans ce recueil).

En 1975-76, naissance au sein de l'Alliance d’un groupe folklorique sous le dynamisme et l’impulsion de Mme Nicole PELIGRY. Les ”BOURRELOUS" vont de l’avant. Le Folklore enleva quelques membres à notre bataillon de Majorettes.

Nous voici avec le Folklore et l’HARMONIE-BANDAS. De 1988 à 1992, mini relance d’une section de Majorettes avec Mlle BOUQUILLON.

En 1990, les "Bourrélous"se sont structurés en association loi 1901, et de ce fait, il y eut séparation avec l’Alliance Cajarcoise. Néanmoins nos deux groupes ont la même finalité : distraire et amuser, et conservent de bonnes relations. C’est nécessaire. ..

Après tous ces ”mouvements", voici l’Alliance qui est arrivée à 100 ans !

Et le départ pour un autre siècle.

Voilà, très rapidement, la ”radioscopie" de cette ”vieille dame". Cette barque a vogué parfois sur un océan tranquille, parfois avec de la houle, mais toujours avec courage, elle a surmonté les divers handicaps d’une vie. C’est tous "ensembles" qu’a pu être réalisé ce parcours. Les hommes du début avec ”leurs différences", comme ceux d'aujourd'hui et ceux de demain, ont su et sauront taire parfois leurs caprices et apporteront tout leur dévouement à la juste cause. Ce n’est qu’à "ce prix" dans un même élan que nous participerons à l’amélioration et au maintien de l’édifice.

« Comme ce "chêne solitaire" dont le rocher s’est couronné, l’Alliance a puisé de solides racines, et saura toujours rompre l’aile des vents !!!

Comme Mermoz, disons : « impossible, jamais ! »... Et faisons nôtre ce vieil adage hollandais :

"Nous maintiendrons."

Romain MASBOU

PRESIDENTS DU SIECLE

 

1892 à 1900 : Albert DUPHENIEUX

1901 à 1903 : Louis ESPINASSE

1904 à 1912 : Gabriel GAZEAU

1913 à 1930 : Paul ANDRIEU

1931 à 1945 : ]ules PONS

1946 à 1953 : Mme leanne CRUVEILHIER

1954 à 1960 : Henri CONNAC

1960 à 1992 : Romain MASBOU

1993 à 1996 : Pierre ROUCH

1997 à 1999 : Sébastien LACAM

2000 à 2016 : Stéphane LESTANG

depuis 2016 : Dominique ROUCH